La Roseraie David Austin à l'Abbaye

11, rue des Lombards - 60127 MORIENVAL

Avec ses arbres séculaires, ses pelouses, son étang, son jardin à la française, le domaine de l’Abbaye de Morienval rend un vibrant hommage à la nature par le miroir de ses jardins enchanteurs.

Comme dans un conte de Gérard de Nerval, la réalité se perd dans un rêve où planent les esprits.
L’architecte des lieux, grand aïeul du propriétaire actuel, sut s’inspirer de la mémoire contemplative du site pour y recréer un cadre conforme au génie des lieux.
Paysage idéal, paysage naturel, les jardins de l’Abbaye de Morienval vous invitent a une fête de l’esprit et des sens dont le souvenir ne se perdra jamais.

Le 27 mai 2014, l’Abbaye de Morienval a ouvert au public la première roseraie officielle David Austin® en France.

Dédiée au répertoire floral de David Austin avec 1600 rosiers et 154 variétés, la roseraie a été créée en 2011 et dessinée par Michael Marriott, le bras droit de David Austin. La roseraie classique structurée par des arches métalliques est située au coeur des jardins classés de l’Abbaye de Morienval, au pied du chevet de l’abbatiale du XIIème siècle qui abrite la première croisée d’ogives.

Dans cet écrin enchanteur à l’esthétique contemplative des jardins anglais, les roses de David Austin racontent leur fabuleux destin en ressuscitant le passé de cet ancien monastère royal.

Au programme : un Rose Center où vous pouvez acquérir les rosiers David Austin qui vous ont enchanté lors de votre visite, une boutique merveilleusement anglaise dédiée à la Maison et au Jardin ainsi qu’un salon de thé sauront vous donner envie de venir et revenir souvent !

En quelques chiffres : 1600 rosiers, 154 variétés, 300 massifs et 14 lits de 30 mètres de long chacun.

  • Année de création : 1932
  • Derniers remaniements : 2011
  • Auteur : D.Austin
  • Surface totale : 9 hectares
  • Surface visitable : 3 hectares
  • Protection Monument historique : Jardin inscrit, Jardin classé

La Roseraie David Austin à l’Abbaye – 11, rue des Lombards – 60127 MORIENVAL

Contacts

Monsieur et Madame Fabrice et Catherine Lebée
Tel : 03 44 88 05 29/03 44 88 02 60
Mobile : 06 28 72 15 33
contact@abbayedemorienval.com

abbayedemorienval.com

Ouverture 2019

Ouverte du 1er juin au 30 septembre tous les jours sauf le lundi de 10 h à 18 h.

Tarifs 2019

Adulte : 5€
4€/personne pour les groupes  à partir de 10 personnes

Vente de rosiers

Vente de Rosiers Anglais David Austin du 1er mars au 30 novembre
(sur rendez-vous en dehors de la période d’ouverture de la roseraie)

Le FIGARO – 4 Juillet 2014
article de Valérie Lejeune

Découvrir le charme des roses anglaises sans prendre l’Eurostar ! C’est ce que propose, à 64 km au Nord de Paris, la roseraie David Austin qui vient d’ouvrir ses portes à l’ombre de la somptueuse abbaye de Morienval.

On ne dira jamais assez combien la passion pour les mixed borders peut changer une vie. Fabrice Lebée et sa femme Catherine, qui rêvaient, pour le plaisir et le coup d’oeil, d’installer, dans leur propriété familiale de Morienval (Oise), un de ces parterres de fleurs dont les Anglais ont le secret, lurent un jour sur Internet que Michael Mariott, le directeur artistique du célbre rosiériste David Austin, pouvait se déplacer gracieusement pour donner un conseil. C’était il y a 4 ans. L’homme était justement pour affaires au pays de Jeanne d’Arc et il avait une heure à perdre entre deux rendez-vous.

La beauté de l’endroit et la qualité de la terre le conquirent et le persuadèrent qu’il avait enfin trouvé le lieu auquel rêvait David Austin depuis des lustres. Ce dernier avait tenté, naguère, de proposer à la ville voisine de Fontaine-Chaalis, célèbre pour son abbaye cistercienne et sa fête des roses, d’y installer ses créations. Mais sa proposition n’avait pas été retenue, la ville préférant se concentrer sur les roses françaises. Une abbaye en valant bien une autre, il jugea les bénédictines au moins aussi remarquables que les trappistes et l’affaire fut faite, dans ce petit vallon où quelques moutons à tête noire vous font vraiment croire que le Suffolk se cache derrière les haies de buis.

Ancien potager

La suite se hume dans les allées de l’ancien potager de l’abbaye où prospère désormais, après l’Angleterre et le Japon, la troisième collection de ce visionnaire capable de réinventer la rose ancienne en ajoutant à son charme désuet les qualités de robustesse, de parfum et de floribondité de ses modernes cousines. Citron, safran, thé, cèdre, myrrhe, miel ou vanille, le nez s’affole sous les arceaux ou grimpent des glycines. L’oeil prend le relais, valsant de la générosité ronde et cuivrée d’une Lady of Shalott, au rose orangé deMorning Mist agonisant dans un astrakan d’or, sans oublier l’amusanteChapeau de Napoléon dissimulant son rose presque mauve dans une mousse vert tendre.

La mère des «Austin girls»

Depuis Constance Spry, la mère des «Austin girls» créée en 1961, plus de 200 variétés, toutes odorantes et remontantes ont vu le jour. L’abbaye de Morienval en recèle 154, réparties sur 1700 rosiers sur lesquels veille jalousement Fabrice. De ses «fille», cet ancien banquier qui fit sa carrière dans la City de Londres, sait tout : leur appétit, leurs petites misères, leur splendeur. Et comme un père aimant, il sait aussi les autoriser à se marier à d’autres jardins: tout près du salon de thé so british, la pépinière de la roseraie en propose à la vente. Une belle idée de cadeau pour les mariés qui chaque année, profitant du printemps et de la maison d’invités qui jouxte la roseraie, confient à la jolie Catherine, la femme du chef jardinier, le soin d’organiser, non seulement leur messe dans l’abbatiale, mais aussi leur repas d’épousailles et leur nuit de noces. On ne peut pas voir davantage la vie en rose…

 

 

Le Parisien – 27 juillet 2015

Avec son église abbatiale posée à flanc de colline, son étang et son pré où broutent chevaux et moutons Suffolk, l’Abbaye de Morienval est un petit bout d’Angleterre. Mais c’est sa roseraie qui transporte le plus les visiteurs outre-Manche. Le domaine est le seul lieu en France où fleurissent les roses de David Austin, « l’inventeur de la rose anglaise et l’obtenteur le plus génial de sa génération » selon le jardinier en chef et propriétaire du domaine, Fabrice Lebée.

Depuis 30 ans, le créateur anglais cherchait un endroit en France pour créer une roseraie. En 2011, Michael Mariott, directeur artistique de David Austin Roses, visite l’Abbaye de Morienval, et tombe amoureux. « Il faudra quatre ans pour dessiner, structurer et planter les roses » raconte Fabrice Lebée. En juin 2014, la roseraie ouvre officiellement ses portes dans ce lieu, après le Japon et l’Angleterre. Un vrai bonheur pour Fabrice Lebée. « Le parfum des fleurs de David Austin est subtil, les roses sont riches en pétales et très résistantes aux maladies » explique-t-il. Dans les allées de l’ancien potager, des pommiers centenaires bordent les 1 750 rosiers. Rouges, orangées, blanches, ce sont 157 variétés de roses pour autant de parfums différents. Une richesse qui nécessite un entretien important. « De mai à septembre, trois personnes s’occupent à plein-temps de la roseraie. Il faut couper pour permettre de belles remontées des fleurs. Le désherbage se fait à la main et sans herbicide » souligne Fabrice Lebée. Directement inspirés de la roseraie de David Austin en Angleterre, des arceaux en fer forgé laissent courir les rosiers grimpants et les rosiers lianes. 400 massifs, de tailles différentes sont bordés de buis, le tout dans l’harmonie des couleurs et des formes. Les visiteurs qui le désirent peuvent aussi repartir avec leur rose David Austin. « Nous mettons en vente 80 variétés de roses dans une petite roseraie », détaille Fabrice. Lady Emma Hamilton, Gentle Hermione, Munstead Wood, toutes les variétés de rose portent le nom d’une célébrité de l’histoire anglaise.