Jardins Henri Le Sidaner

Propriétaire(s) - Contact

Jardin remarquable

Monsieur et Madame Etienne et Dominique Le Sidaner
Tel : 03 44 82 30 94
Mobile : 06 50 99 30 01
Site web : www.leshardinshenrilesidaner.com
Email : lesjardinshenrilesidaner@yahoo.fr

Adresse

7, rue Henri Le Sidaner
60380 GERBEROY

Informations pratiques

Dates et heures d'ouverture :

  • du Dimanche 01 Mai 2016 au Vendredi 30 Septembre 2016

Jours de fermeture : Mardi
Tarifs : 0 à 5 €
Groupes uniquement sur rendez-vous, à partir de 15 personnes personnes

Les Jardins Henri Le Sidaner sont ouverts du 1er mai au 30 septembre 2016 tous les jours sauf le mardi, de 11h à 18h.
Tarifs :
Adultes : 5 €
Enfants de moins de 12 ans : gratuit

Présentation du jardin

Trois jardins monochromes : un jardin blanc, la roseraie et le jardin jaune et bleu sur les ruines de l'ancien château fort.

Le jardin blanc, face à la maison, le peintre Henri le Sidaner y a planté des Dianthus plumarius (oeillets mignardises) d'une seule variété pour ses fleurs blanches, des rosiers tiges blanches dont les fleurs se situent entre 0,90m et 1,20m de hauteur, au niveau du regard, enfin d'autres rosiers blancs grimpants et Hortensias blancs terminent la parure de ce jardin blanc...

Les terrasses à l'italienne : Le peintre aménage sur les ruines de l'ancien château-fort, un splendide jardin à l'italienne avec trois niveaux de terrasses, s'inspirant d'un voyage d'études aux iles Borromées.

La Roseraie, située au-dessus des terrasses à l'italienne, est constituée d'une collection de rosiers dans des tons de rose et de rouge. Henri Le Sidaner choisit des rosiers "Dorothy Perkins" et "Excelsea" pour leur résistance au climat local ainsi qu'aux maladies. La rose blanche d'York et la rose "Gallica" au délicat parfum font partie du somptueux décor.

Le temple de l'Amour et le jardin jaune et bleuLe Belvédère sur la Campagne domine le Pays de Bray. La tour ornée d'une gloriette est la copie du temple de l'Amour qui se trouve au Petit Trianon à Versailles. la tour a été palissée de rosiers sarmenteux et grimpants destinés à poursuivre leur croissance le long des six piliers en bois soutenant la coupole. Henri le Sidaner a dessiné lui-même ce Temple qu'il a construit avec des amis Versaillais. 

 

 

Portrait

C'est sur les conseils du sculpteur Auguste Rodin qu'Henri le Sidaner découvre le Beauvaisis et rencontre le céramiste picard Auguste Delaherche qui l'oriente vers Gerberoy. En mars 1901, Henri le Sidaner découvre le « doux asile » de Gerberoy, ancienne ville fortifiée (créé en 1078) qui fût le théâtre de plusieurs guerres, dont la guerre de 100 ans.

En avril 1901, Henri le Sidaner loue une maison à Gerberoy, s'y installe et l'achète en avril 1904.

Adossée à la Collégiale, autrefois habitée par des Religieuses, la maison ne possède alors qu'un potager. Henri le Sidaner construit son Atelier dans une ancienne grange et, au fur et à mesure des années, acquiert diverses parcelles et crée trois jardins monochromes : le jardin blanc, la roseraie avec son atelier d'été et le jardin jaune et bleu où il construit, sur les ruines de l'ancien château-fort, le Temple de l'Amour, réplique de celui qui se trouve au Petit Trianon à Versailles. 

Depuis plusieurs années, Etienne Le Sidaner, petit-fils du peintre et son épouse Dominique poursuivent la restauration des Jardins, labellisés "Jardin Remarquable" en 2013. Yann Farinaux le Sidaner, arrière petit-neveu du Peintre, organise d'importantes expositions en France, en Hollande, au Japon qui contribuent à la redécouverte du peintre intimiste, post-impressionniste Henri le Sidaner.

Grand peintre intimiste français appartenant à la génération post-impressionniste, Henri le Sidaner a connu de son vivant tous les succès et toutes les récompenses. Une centaine des plus grands musées à travers le monde possèdent de ses oeuvres. Immédiatement identifiables, elles expriment la poésie des sites d'autrefois, la douce tendresse des heures du soir, l'intimité d'un coin de jardin ou d'une table servie que les convives viennent à peine de quitter.

Caractéristiques

Année de création : 1900
Derniers remaniements : 2008
Auteur : Henri Le Sidaner
Surface totale : 1500 m²
Surface visitable : 1500 m²

Feuille de visite remise aux visiteurs

Typologie

  • Roseraie
  • Jardin fleuri

Evènements / Animations prévues

Rendez-vous aux Jardins, 3, 4 et 5 juin 2016 = visites guidées

A voir autour

Les Jardins André Van Beek à Saint Paul (Oise)

Accès adhérents

Valider

Nous contacter

Contact